La salle de bain mérite un coup de peinture de temps à autre, surtout lorsque les murs commencent à perdre de leur éclat. Bien que ce soit la solution la plus économique, il faut porter une atteinte particulière sur le choix du produit à utiliser pour éviter les mauvaises surprises. Petit guide sur la bonne peinture à adopter.

Peinture acrylique : un gage de résistance

Si la peinture glycéro était plébiscitée dans les salles d'eau pendant de nombreuses années, elle a aujourd'hui cédé sa place au profit de la peinture acrylique à cause des émanations toxiques qu'elle génère. Cette dernière est très appréciée pour sa faible teneur en solvant et présente comme principal avantage de sécher rapidement. Mieux encore, la peinture acrylique diminue la propagation de moisissures sur les murs et offre une protection accrue contre la condensation et les projections d'eau.    

Peinture bio : un choix écologique

Au-delà de la peinture acrylique, il existe d'autres produits plus respectueux de l'environnement, notamment la peinture bio ou naturelle. Comme son nom l'indique, ce produit est dépourvu de COV (composés organiques volatils) et de métaux lourds. De plus, la peinture écologique bénéficie d'un pouvoir couvrant exceptionnel. Seul bémol : son prix souvent élevé de par sa qualité et ses propriétés non toxiques.  

Peinture technique : un produit adapté à toutes les conditions

Pièce très particulière, la salle de bain nécessite un traitement adapté. Certaines peuvent être sensibles aux chocs thermiques qu'il convient d'utiliser un produit adapté. Si tel est le cas, vous pourrez opter pour une peinture anti-condensation permettant de réduire l'écart thermique entre l'air chaud de la douche ou du bain et le mur froid. Nombre de fabricants proposent actuellement des peintures spéciales salle de bain qui s'adaptent aux conditions de chaleur et d'humidité des pièces d'eau. Dans tous les cas, il est déconseillé d'opter pour des peintures « premier prix » même si leur prix est tentant. Ces produits n'offrent généralement pas un bon pouvoir couvrant, ce qui vous oblige d'appliquer des couches supplémentaires pour obtenir un meilleur résultat. Logiquement, cela va coûter encore plus cher qu'un pot de peinture de qualité.


Previous Post L'enseigniste : l'artisan de la communication
Next Post Décoration en bronze, les fabricants vous proposent autant de possibilités à exploiter

Add Comment