La pose d'un carrelage relève souvent de l'intervention d'un professionnel. Mais, des particuliers souhaitent le réaliser par eux-mêmes. Pour la réussir, des démarches et des conditions sont à respecter.

Les étapes de la pose d'un carrelage

le mortier colleIl est vrai que c'est un ensemble de travail à réaliser avec beaucoup de soins et qui nécessite un certain savoir-faire. Cela ne signifie quand même pas qu'il est impossible de le réaliser par soi-même. L'important est de suivre les étapes fondamentales de la pose du carrelage.

La première étape consiste à préparer la surface en réalisant un plan de type chape de ciment ou de béton. Il faut par la suite tracer deux axes perpendiculaires qui se croisent au milieu de la surface à carreler. Cette étape est indispensable pour assurer le succès des travaux et surtout l'uniformité des carreaux.

Les carreaux doivent dans ce cas être placés en partant du croisement tracé. Il est conseillé de laisser un léger espace entre les carreaux afin d'y placer les joints. L'étape suivante est l'encollage du sol sur 1m2 en utilisant une spatule. Dans cette pratique, le mortier colle est le plus adapté. Pour avoir un meilleur résultat, il faut accorder un temps de séchage de 36 h.

Quelques points à retenir

pose des jointsLa pose des joints est une phase importante qui mérite une grande précaution. Il faut éviter de les appliquer de manière précipitée. Il faut bien vérifier que la surface est bien sèche, car l'humidité risque de nuire à la durabilité du carrelage.

Les petits croisillons ne doivent pas non plus être faits au hasard. Ils doivent être réalisés suivant les règles de l'art étant donné qu'ils vont participer à l'esthétique finale. Le choix des carreaux doit en tout cas se faire en fonction de la pièce à carreler. Il faut savoir qu'une pièce à grand passage nécessite des carreaux en céramiques.


Previous Post Économie d'énergie : l'aide d'un chauffagiste est indispensable
Next Post Peindre sa chambre : quel type de peinture choisir ?

Add Comment