Marre des tapages nocturnes que les voisins vous font endurer chaque nuit ? Quand la maison ne dispose pas d'isolation de bruit, vivre chez soi peut devenir un calvaire. Si vous habitez en bord de route, vous devrez vous habituer au bruit de la circulation, les nuisances sonores peuvent en effet vous créer un stress inimaginable. C'est pourquoi, nous vous procurons des astuces simples pour retrouver le calme et la sérénité chez soi moyennant quelques petits travaux.

Un faux plafond pour isoler le bruit à l'étage supérieur

Si vous habitez un immeuble, vous avez sûrement des bruits qui gênent à l'étage supérieur. Des enfants qui courent, des claquements de talons, tous ces bruits peuvent être réduits avec un faux-plafond isolant. Pour ce faire, posez d'abord une ossature métallique en dessous du plafond, puis un isolant en fibreux et enfin plaques des plâtre pour isolation acoustique. En général ce type de sous plafond éliminera des bruits de 25 décibels.  

Bien isoler les murs

Pour renforcer l'isolation, vous pourrez également revêtir les murs de peinture anti-bruit, ce qui vous permettra une réduction de bruit de 15 dB. Pour renforcer davantage l'insonorisation, vous pouvez également ajouter des plaques phoniques de 50 mm disponibles dans les magasins de décoration. S'il s'agit d'un mur mitoyen, un doublage en ossature métallique sera plus isolant.    

Des fenêtres plus étanches

A moins de pouvoir remplacer vos anciennes fenêtres par des ouvertures plus performantes et dotées d'une bonne isolation phonique, vous pouvez les rendre plus étanches pour empêcher la transmission de bruit. Le plus important est de faire en sorte que l'air ne peut pas y entrer. Renforcez l'étanchéité de vos fenêtres anciennes en utilisant des joints en caoutchouc ou bien de la silicone en cartouche. Pour cette dimension vous aurez besoin d'un pistolet pour la pose.


Previous Post Coup de projecteur sur l'EcoStruxure de Schneider Electric
Next Post Utilisation d'une tuyauterie sans soudure en plomberie

Add Comment