Outre la toiture et les murs, les fenêtres peuvent également occasionner des pertes de chaleur lorsqu'elles sont mal isolées ou de mauvaise qualité. Dans ce cas, la meilleure solution pour faire des économies d'énergie et optimiser le confort intérieur est de remplacer les huisseries de son habitation. Mais comment être certain de la performance énergétique des modèles de fenêtre et menuiserie proposés sur le marché ? Suivez le guide !

Se référer aux règlementations et normes en vigueur

Même si la RT 2012 (réglementation thermique 2012) ne concerne que les nouvelles constructions, rien n'empêchera les particuliers d'en consulter quelques règles chez eux, surtout si leur objectif est d'optimiser la performance énergétique de leur habitation. En effet, quitte à effectuer des changements ou plus de travaux, mieux vaut intégrer de nouvelles surfaces vitrées pour gagner plus de luminosité, notamment dans les lieux de vie. En outre, pour des raisons de sécurité, privilégiez des fenêtres et menuiseries comportant la norme CE. Ce label atteste la conformité des produits à la règlementation en vigueur. Et si vous recherchez la qualité, misez sur des modèles labélisés NF (Norme française).

Les caractéristiques des fenêtres

Les fenêtres actuelles se déclinent en plusieurs matériaux comme le bois, l'aluminium et le PVC, mais les menuiseries mixtes sont très appréciées pour leur côté décoratif et esthétique. L'association de divers matériaux permet aussi d'optimiser la performance énergétique de certains matériaux comme l'alu. Quant aux systèmes d'ouverture, l'erreur à éviter est d'acheter les mêmes modèles. En effet, à chaque pièce, sa fenêtre :
  • Pour la chambre à coucher : optez pour les ouvertures classiques à la française qui permettent d'occulter ou de laisser pénétrer la lumière.
  • Pour le salon, le séjour ou la salle à manger : privilégiez les fenêtres coulissantes ou à galandage pour gagner de la place ou augmenter la surface vitrée.
  • Pour la cuisine et la salle d'eau : misez sur les fenêtres à ouverture oscillo-battante.

Le type de vitrage

Ce critère joue un rôle important dans la performance énergétique des fenêtres, quel que soit le matériau choisi. Depuis la mise en place de la RT 2012, les simples vitrages ont cédé leur place aux doubles, voire triples vitrages. Grâce à leurs composants, ces derniers sont plus efficaces et améliorent l'isolation acoustique comme thermique. Pour finir, même si vous êtes un bricoleur averti, l'installation de vos nouvelles fenêtres nécessite le savoir-faire et l'expérience d'un professionnel. Sachez qu'un artisan Reconnu Garant de l'Environnement (RGE) vous garantit la qualité de vos travaux et vous permet de prétendre à une aide financière de l'État.


Previous Post Les conseils pour bien choisir son outillage de bricolage
Next Post Les clôtures de jardin : comment les choisir ?

Add Comment